Pesticides – reconnaissance de la faute inexcusable d’un château bordelais

Saisi par une ouvrière viticole atteinte de la maladie de Parkinson, le pôle social du tribunal de grande instance de Bordeaux vient de confirmer le caractère professionnel de cette maladie  et a reconnu qu’elle trouvait son origine dans la faute inexcusable commise par son employeur, un Château du Médoc.

A lire dans le journal « Sud Ouest »:

https://www.sudouest.fr/2019/03/27/pesticides-et-parkinson-la-faute-inexcusable-d-un-chateau-du-bordelais-reconnue-5935439-2780.php

Consultez également le site du Cabinet TTLA: www.ttla-avocats.com