AMIANTE : préjudice d’anxiété reconnu au Tripode de Nantes.

Par un arrêt du 6 juin 2019, la cour administrative d’appel de Nantes a reconnu le préjudice moral d’un agent exposé durant 21 ans à l’amiante dans l’immeuble nantais « TRIPODE ».

Les juges ont condamné l’État à verser 9.000 euros à la victime.

A lire:

Contacts :

Consultez également le site du Cabinet TTLA: www.ttla-avocats.com