Portrait de Jean-Paul Teissonnière et Sylvie Topaloff

La revue Santé & Travail publie dans son numéro de janvier 2020 (n°109) un portrait de Jean-Paul Teissonnière et Sylvie Topaloff, avocats au sein du cabinet TTLA: SANTE ET TRAVAIL – PORTRAIT JPT ST

« Amiante, AZF, France Télécom… Les affaires-fleuves n’effraient pas ces avocats au long cours, qui, depuis un quart de siècle, plaident la cause des victimes du travail. Parcours militant d’un duo aussi contrasté qu’inventif. »

SANTE ET TRAVAIL – PORTRAIT JPT ST

Contact : Cabinet d’avocats TTLA – 01.44.32.08.20 – cabinet@ttla-avocats.com

Consultez également le site du Cabinet d’avocats TTLA: www.ttla-avocats.com

Le préjudice anxiété raconté par Me Jean-Paul Teissonnière

Me Jean-Paul Teissonnière interrogé par Anne de Haro sur le contentieux prudhomal engagé par des salariés exposés à des agents cancérogènes en vue d’obtenir l’indemnisation du préjudice d’anxiété subi.

Contact : Cabinet d’avocats TTLA – 01.44.32.08.20 – cabinet@ttla-avocats.com

Consultez également le site du Cabinet d’avocats TTLA: www.ttla-avocats.com

« Dr Privet : une vie dédiée aux malades du travail »

Portrait du Docteur Lucien Privet, médecin-conseil auprès de l’ANDEVA et du Cabinet TTLA, à lire dans le Républicain Lorrain: Article RP Dr Lucien Privet

Contact : Cabinet d’avocats TTLA – 01.44.32.08.20 – cabinet@ttla-avocats.com

Consultez également le site du Cabinet d’avocats TTLA: www.ttla-avocats.com

Me Sylvie Topaloff en 10e position du classement des 30 avocats les plus puissants de France

Classement du magazine GQ des 30 avocats les plus puissants de France (édition 2019): Me Sylvie Topaloff, Cabinet TTLA & Associés, en 10e position:

https://www.gqmagazine.fr/pop-culture/article/les-30-avocats-les-plus-puissants-de-france-edition-2019

10. Sylvie Topaloff – 66 ans – la battante

Cette habituée des dossiers sociaux fut cet été au centre du procès historique des suicides à France Télécom, le premier d’une politique d’entreprise accusée d’avoir été meurtrière. Avec son associé Jean-Paul Teissonnière, ils ont été les premiers à déposer plainte pour le syndicat Sud dans ce drame, qu’ils ont conduit jusqu’au tribunal après une longue bataille de droit. L’enjeu, qu’elle a en particulier posé par sa forte présence à l’audience, sera de définir les limites de la vie en entreprise. Elle dit entrevoir dans ce dossier la mort des solidarités au sein d’une société et les salariés plongés dans la solitude de la « performance », la fin des logiques de service public et la financiarisation du monde économique. Elle a connu d’autres « souffrances au travail », elle qui porte depuis deux décennies le dossier des victimes de l’amiante, toujours en cours au pénal. Elle défend aussi les chauffeurs Uber, qui demandent la requalification de leur tâche en contrat de travail, avec une possible victoire prochaine. Des dossiers qui concernent d’abord des sorts individuels, qu’il faut prendre en charge, mais qui ont d’incalculables conséquences sur des destins collectifs.
Fait d’armes : elle est la première avocate à être parvenue à renvoyer au pénal une entreprise du CAC 40 et ses patrons pour « harcèlement moral ».
Signe particulier : elle est l’épouse du philosophe Alain Finkielkraut.
Elle a dit : « Dans le dossier France Télécom, j’ai été confrontée à une souffrance indicible que je n’avais jamais vue. »

ST médiator

Contact : Cabinet TTLA – 01.44.32.08.20 – cabinet@ttla-avocats.com

Consultez également le site du Cabinet TTLA: www.ttla-avocats.com

UBER: « Lorsque l’employeur est un algorithme, la subordination est violente »

Parution dans la Semaine Sociale Lamy d’une interview de Me Jean-Paul Teissonnière qui a saisi le conseil de prud’hommes pour demander la requalification des contrats de chauffeurs Uber en contrat de travail.

https://www.actualitesdudroit.fr/browse/social/formation-et-emploi/6474/jean-paul-teissonniere-avocat-associe-cabinet-ttla-lorsque-l-employeur-est-un-algorithme-la-subordination-est-violente

Consultez également le site du cabinet: www.ttla-avocats.com

In memoriam: Bruno Barrillot (1940-2017)

Bruno Barrillot s’est éteint le 25 mars dernier à Tahiti, aux côtés de ceux dont il a partagé le combat depuis tant d’années.

Quatre mois après John Doom, co-fondateur de l’association polynésienne de défense des victimes des essais nucléaires Moruroa e Tatou, Bruno Barrillot a été emporté par un cancer.
Depuis près de 30 ans, Bruno Barrillot consacrait son énergie et ses compétences au service de la reconnaissance des conséquences sanitaires des essais nucléaires dans le Sahara et en Polynésie française.

Depuis 2003, le Cabinet TTLA partageait ce combat qu’il poursuivra avec détermination aux côtés des victimes, de leur famille et des associations qui les accompagnent.

S’il aura eu la satisfaction de connaître la modification en faveur des victimes de la loi relative à la reconnaissance et à l’indemnisation des victimes des essais nucléaires, Bruno ne sera pas témoin de son application et des nouveaux combats qui ne manqueront pas de subvenir.

Puisse-t-il demeurer une source d’inspiration et de conviction.

Te aroha ia rahi, Bruno…

Lire aussi:
Hommage de l’Observatoire des Armements: http://www.obsarm.org/spip.php?article288

La 1ère: http://la1ere.francetvinfo.fr/polynesie/node/456975

Consultez également le site du Cabinet: www.ttla-avocats.com