Irradiés de l’Ile Longue:

L’association Henri Pézerat et l’antenne de Brest des irradiés de l’Ile-Longue se battent depuis de nombreuses années pour obtenir la reconnaissance des maladies professionnelles chez les ouvriers irradiés de l’Ile-Longue.

Une étude dirigée par Jorge Munoz, maître de conférences en sociologie du travail, risques professionnels, économie sociale et solidaire à l’UBO, est en cours.

Les premiers résultats ont été présentés hier au cours des « rencontres de l’association Henri Pezerat » organisée du 13 au 15 juin à Brest (Centre de Keraudren).

Sur les 85 personnes interrogées sur leur état de santé, 64 ont répondu à cette question, dont 23 ont signalé un cancer. Les cancers de la prostate représentent 45,5 % des cancers déclarés.

Extrait de l’article publié dans le Télégramme à consulter via le lien ci-après (© Le Télégramme/Thierry Dilasser)

A lire dans:

  • Contact :

    Cabinet TTLA – 01.44.32.08.20 – cabinet@ttla-avocats.com

    Association Henry Pezerat:  – 06 72 35 77 85 – assohp@gmail.com

    Consultez également le site du Cabinet TTLA: www.ttla-avocats.com

    Amiante: association de victimes dans l’éducation

    Plusieurs enseignants du département des Bouches-du-Rhône ont annoncé la création de l’Avalé 13, association de défense des victimes de l’amiante dans l’éducation.

    Me Julie Andreu du Cabinet TTLA sera à leur côté.

    À lire / à voir:

    https://www.laprovence.com/video/marseille-une-association-pour-defendre-les-victimes-de-l-amiante-dans-l-education-des-bouches-du-rhone/x7ay8wo

    Contact : Cabinet TTLA – 01.44.32.08.20 – cabinet@ttla-avocats.com

    Consultez également le site du Cabinet TTLA: www.ttla-avocats.com

    Risques professionnels: les rencontres de l’association Henri Pézerat

    Les rencontres de l’association Henri Pézerat 2009-2019, se tiennent à Brest les 13, 14 et 15 juin 2019, sous la présidence d’Annie Thébaud-Mony.

    En présence de Me Labrunie (le 12/06) et de Me Lafforgue (le 14/06)

    Contact :

  • Consultez également le site du Cabinet TTLA: www.ttla-avocats.com

    Amiante: usine de Fumel

    Article paru dans La Dépêche le 10 juin 2019, « Plan amiante : nouvelle victoire pour les ex-métallos de Fumel »:

    https://www.ladepeche.fr/2019/06/10/plan-amiante-nouvelle-victoire-pour-les-ex-metallos-de-fumel,8248592.php

    Contact : Cabinet TTLA – 01.44.32.08.20 – cabinet@ttla-avocats.com

    Consultez également le site du Cabinet TTLA: www.ttla-avocats.com

    Harcèlement moral institutionnel: le premier procès pénal de l’organisation du travail

    À lire dans la Semaine Sociale Lamy n*1859-1960, 29 avril 2019: entretien avec Jean-Paul Teissonniere, cabinet TTLA, avocat de Sud aux côtés de Sylvie Topaloff dans l’affaire France Télécom.
    Editorial de Françoise Champeaux:

    « Le « grand procès pénal » n’est pas le genre du Droit social qui préfère la modestie des Conseils de prud’hommes ou des Tass à la solennité d’une enceinte pénale. Même les victimes de l’amiante n’ont pas eu droit à leur procès pénal que pourtant elles méritaient. Un vent nouveau soufflerait-il ? Du 6 mai au 12 juillet, la 31e chambre correctionnelle du TGI de Paris va accueillir l’affaire tristement célèbre des suicides de France Télécom. L’ordonnance de renvoi comporte 697 pages et, seule l’incrimination de harcèlement moral institutionnel a été retenue. Nous allons assister au premier procès des conditions de travail, lorsque le management se fait harcelant et que les salariés craquent. Le nouveau Palais de justice de Paris promet une plongée dans le Travail. C’est si rare. Et pour le harcèlement moral, banalisé, décrié, trop souvent réduit à la figure du pervers narcissique, c’est déjà une victoire de voir reconnaître sa dimension collective.

    Contact : Cabinet TTLA – 01.44.32.08.20 – cabinet@ttla-avocats.com
    Consultez également le site du Cabinet TTLA: www.ttla-avocats.com

    PESTICIDES : Condamnation du Château Maison Neuve pour une exposition à l’arsenic à l’origine d’un cancer du poumon

    La Cour d’appel de BORDEAUX a, par un arrêt rendu le 4 juin 2019, reconnu la faute inexcusable du Château Maison Neuve à l’origine du cancer broncho pulmonaire d’une de ses ouvrières viticultrices en raison d’une manipulation d’arsenic lors du traitement de la vigne.

    Contact : Cabinet TTLA –01.44.32.08.20 – cabinet@ttla-avocats.com

    Consultez également le site du Cabinet TTLA: www.ttla-avocats.com

    Reconnaissance du caractère professionnel d’une BPCO

    Par jugement du 15 mai 2019, le Pôle social du Tribunal de Grande Instance de Montbéliard a jugé que devait être prise en charge au titre du régime complémentaire des maladies professionnelles (maladies dites « hors tableau »), la BPCO professionnelle dont est atteint un ancien ouvrier (fondeur, décocheur, démouleur et couleur) attaché à la fonderie de Peugeot site de Sochaux, malgré deux avis négatifs de Comités Régionaux de Reconnaissance des Maladies Professionnelles (CRRMP).

    Constatant l’existence d’un agent cancérogène confondant (tabac), le tribunal a considéré:

    « Cependant, il n’est pas exigé que l’exposition professionnelle ait été la cause exclusive de la maladie et aucun élément médical du dossier ne permet de retenir que le facteur tabagique a été prépondérant dans la survenance de la maladie de Monsieur S.

    Par ailleurs, il est démontré que l’exposition aux poussières de métaux et de silice est un facteur favorisant la survenue d’une bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) et le lien de causalité entre ces agents nocifs et la BPCO est médicalement établie.

    Compte tenu de l’exposition importante et habituelle du requérant aux poussières de métaux et aux poussières de silice, le tribunal a jugé que la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) dont il est atteint est une maladie professionnelle.

    Contact : Cabinet TTLA –01.44.32.08.20 – cabinet@ttla-avocats.com

    Consultez également le site du Cabinet TTLA: www.ttla-avocats.com