L’Ardeva aide les salariés face au calvaire des maladies professionnelles

Article paru dans la République sur l’action menée par l’association régionale de défense des victimes de l’amiante en Seine-et-Marne:

https://actu.fr/ile-de-france/dammarie-les-lys_77152/seine-marne-lardeva-une-aide-salaries-face-calvaire-maladies-professionnelles_25586390.html

  • Contacts:
  • Consultez également le site du Cabinet TTLA: www.ttla-avocats.com

    Amiante: Cristallerie de Baccarat

    Mercredi 26 juin, le Pôle social du TGI de NANCY a examiné le dossier d’un ancien tourneur de la Cristallerie de BACCARAT décédé des suites d’un cancer broncho-pulmonaire dû à l’inhalation des poussières d’amiante dont la famille sollicite la reconnaissance de la faute inexcusable de l’employeur.

    Le délibéré a été fixé au 6 septembre prochain.

    À lire dans l’Est Républicain :

    https://www.estrepublicain.fr/edition-de-nancy-ville/2019/06/26/ouvrier-tue-par-l-amiante-sa-famille-attaque-la-cristallerie

    Contact : Cabinet TTLA – Me Cédric de Romanet – 01.44.32.08.20 – cabinet@ttla-avocats.com

    Consultez également le site du Cabinet TTLA: www.ttla-avocats.com

    Dans les Combrailles (Puy-de-Dôme), le combat des victimes de l’amiante

    A lire dans La Montagne:

    https://www.lamontagne.fr/saint-eloy-les-mines-63700/actualites/dans-les-combrailles-puy-de-dome-le-combat-des-victimes-de-lamiante_13590853/

    Contact : Cabinet TTLA – 01.44.32.08.20 – cabinet@ttla-avocats.com

    Consultez également le site du Cabinet TTLA: www.ttla-avocats.com

    Amiante : Reconnaissance de la faute inexcusable de la société FONDERIE DU POITOU FONTE

    La Cour d’appel de POITIERS a, par un arrêt rendu le 5 juin 2019, reconnu pour la première fois la faute inexcusable de la société FONDERIE DU POITOU FONTE à l’origine de lésions pleurales de l’un de ses salariés.

    Contact : Cabinet TTLA – 01.44.32.08.20 – cabinet@ttla-avocats.com

    Consultez également le site du Cabinet TTLA: www.ttla-avocats.com

    Irradiés de l’Ile Longue:

    L’association Henri Pézerat et l’antenne de Brest des irradiés de l’Ile-Longue se battent depuis de nombreuses années pour obtenir la reconnaissance des maladies professionnelles chez les ouvriers irradiés de l’Ile-Longue.

    Une étude dirigée par Jorge Munoz, maître de conférences en sociologie du travail, risques professionnels, économie sociale et solidaire à l’UBO, est en cours.

    Les premiers résultats ont été présentés hier au cours des « rencontres de l’association Henri Pezerat » organisée du 13 au 15 juin à Brest (Centre de Keraudren).

    Sur les 85 personnes interrogées sur leur état de santé, 64 ont répondu à cette question, dont 23 ont signalé un cancer. Les cancers de la prostate représentent 45,5 % des cancers déclarés.

    Extrait de l’article publié dans le Télégramme à consulter via le lien ci-après (© Le Télégramme/Thierry Dilasser)

    A lire dans:

  • Contact :

    Cabinet TTLA – 01.44.32.08.20 – cabinet@ttla-avocats.com

    Association Henry Pezerat:  – 06 72 35 77 85 – assohp@gmail.com

    Consultez également le site du Cabinet TTLA: www.ttla-avocats.com

    Risques professionnels: les rencontres de l’association Henri Pézerat

    Les rencontres de l’association Henri Pézerat 2009-2019, se tiennent à Brest les 13, 14 et 15 juin 2019, sous la présidence d’Annie Thébaud-Mony.

    En présence de Me Labrunie (le 12/06) et de Me Lafforgue (le 14/06)

    Contact :

  • Consultez également le site du Cabinet TTLA: www.ttla-avocats.com

    Amiante : condamnation de la société ONET SERVICE

    La Cour d’appel de GRENOBLE a, par plusieurs arrêts rendus le 28 mai 2019, reconnu la responsabilité de la société ONET SERVICE, société de nettoyage, à l’origine d’une exposition de ses salariés à l’amiante au sein de la société RENAULT VEHICULES INDUSTRIELS à ANNONAY et a décidé de les indemniser de leur préjudice d’anxiété à hauteur de 15.000 euros chacun.

    La Cour d’appel précise que « l’employeur aurait dû s’assurer des conditions de travail de ses salariés chez le client et notamment des contacts possibles avec des produits toxiques comme l’amiante et de prévoir des mesures de prévention pour assurer la sécurité et protéger la santé physique de ses salariés, en interrogeant notamment les entreprises clientes des conditions d’exercice de leurs activités professionnelles ».

    À lire:

    https://www.ledauphine.com/ardeche/2019/06/09/amiante-les-sous-traitants-ont-gagne

    Contact : Cabinet TTLA – 01.44.32.08.20 – cabinet@ttla-avocats.com

    Consultez également le site du Cabinet TTLA: www.ttla-avocats.com