Essais nucléaires : lien de causalité et algorithmes

« La causalité juridique à l’épreuve des algorithmes », étude de Marie Lamoureux, agrégée des facultés de droit, professeur à Aix-Marseille université, parue dans La Semaine Jurique – Édition générale n*25, 20 juin 2016, doctr. 731

Exemple pris du fonctionnement du Comité d’Indemnisation des Victimes des Essais Nucléaires (CIVEN) et du contrôle par le juge sur l’usage de sa méthode (logiciel de calcul de probabilité de causalité) en s’intéressant aux données récoltées.

« Un algorithme ne fait jamais que ce qu’on lui dit de faire, avec les données qu’on lui fournit. »

« Les juges ne doivent pas s’appuyer aveuglément sur une méthode mathématique, fût-elle approuvée par la communauté scientifique. (…) ils doivent procéder à un examen au cas par cas de la situation (concrète) du demandeur. »

Consultez également le site du Cabinet: www.ttla-avocats.com