Exposition aux pesticides – Nouvelle reconnaissance de la faute inexcusable d’un château viticole à l’origine de la maladie de Parkinson d’une ouvrière

Le pôle social du Tribunal de Grande Instance de Laon vient de reconnaître la faute inexcusable de l’employeur commise par un château champenois, à l’origine de la maladie de Parkinson d’une de ses ouvrières, assistée par François LAFFORGUE. 

Mme X avait été fortement exposée aux pesticides au cours de sa carrière d’ouvrière viticole chez un producteur de Champagne, sans protections adaptées. Le tribunal a considéré que « la faute inexcusable de la société Y est établie dans la survenance de la pathologie de Parkinson contractée par sa salariée, Madame X, à raison de l’absence de mesures prises pour la protéger des risques encourus par l’utilisation de produits phytosanitaires alors même qu’elle aurait dû avoir conscience des dangers liés à cette exposition ».

Contacts : Cabinet@ttla-avocats.com
Consultez également le site du Cabinet TTLA: www.ttla-avocats.com