La Dépakine serait-elle le nouveau Médiator?

Plus de 93 000 femmes en âge de procréer prenaient de la DEPAKINE en 2014. Cet antiépileptique a des conséquences graves pour les enfants à naître : ceci est aujourd’hui établi. Une instruction est en cours au Pole Santé Publique à Paris et le Ministère de la santé réfléchit à la mise en place d’un fond d’indemnisation.

Le cabinet peut vous assister dans vos démarches judiciaires : pour vous constituer partie civile devant le juge d’Instruction pour demander réparation des préjudices subis  du fait de la prise de ce médicament reconnu aujourd’hui comme l’un des pires toxique pour le fœtus.

Document « Grand Angle BFMTV » du mercredi 11 mai 2016:
http://www.bfmtv.com/societe/grand-angle-la-depakine-serait-elle-le-nouveau-mediator-973595.html

Consultez également le site du Cabinet: www.ttla-avocats.com