Reconnaissance du caractère professionnel d’un cancer de l’œsophage dû à une polyexposition à des cancérogènes

Malgré deux avis défavorables de CRRMP, le Tribunal des affaires de sécurité sociale de Brest a jugé le 1er mars 2017 que le cancer de l’œsophage qui a entrainé le décès d’un ancien ouvrier d’État au sein de la DIRECTION DES CONSTRUCTIONS NAVALES de Brest, était en lien direct et essentiel avec son exposition professionnelle habituelle aux rayonnements ionisants et à d’autres cancérogènes certains comme l’amiante et les solvants.

L’intéressé était affecté à la maintenance de sous-marins nucléaires, au poste de chaudronnier tuyauteur sur le chantier « Réparation », puis à l’Île Longue.

A lire:

Consultez également le site du Cabinet: www.ttla-avocats.com